Mentions légales - Lilly Aime
2
page,page-id-2,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,ajax_updown_fade,page_not_loaded,boxed,select-theme-ver-2.4,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive
Informations légales

Le présent site internet dont le nom de domaine est www.lillyaime.com a été réalisé par :

Association When Organization Meets Art
– WoMA –

www.womamow.com
dont l’adresse de gestion est situé :
105, route de Prades 66000 Perpignan
Tél : 07 81 09 35 26

Le directeur de la publication du site est Mme Lyselène Frigara. L’entreprise Lilly Aime est enregistrée avec les information suivantes :

SIRET :
Code APE ou NAF :

Le présent site internet est hébergé par la société OVH : 2 Rue Kellermann, 59100 Roubaix.

Non responsabilité

Ces informations sont fournies à titre indicatif, ne sont pas nécessairement complètes et peuvent être modifiées à tout moment sans préavis.
L’entreprise ne saurait être non plus responsable de tous dommages, provoqués à raison de l’accès au site, de l’impossibilité d’y accéder par quiconque ou de son utilisation.
L’entreprise n’est pas responsable des informations apportées par les différents liens vers d’autres sites et sur le contenu de ceux-ci.

Droits d’Auteur

En application de la loi du 11 mars 1957 (art. 41) et du code de la propriété intellectuelle du 1er juillet 1992, toute reproduction partielle ou totale à usage collectif est strictement interdite sans autorisation de l’entreprise.
Tous éléments, marques ou autre propriété intellectuelle sur ce site sont la propriété de l’entreprise Lilly Aime et sont sujets au droit d’auteur. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables.

Le nom, les textes, graphismes, icônes, photographies, plans, logos et plus généralement l’ensemble des éléments composant le site de l’entreprise Lilly Aime ne peuvent faire l’objet d’une quelconque reproduction intégrale ou partielle sur quelque support que ce soit , sans l’autorisation expresse de l’entreprise, conformément aux dispositions de l’article L 112-3 du Code de la Propriété Intellectuelle, et ce, à peine de poursuites judiciaires.